×

Droit international de la Santé (Pr. Didier Blanc)

Le cours de Droit international de la santé (12 heures) procède d’une double tendance : l’internationalisation du droit et la juridicisation de la santé. Droit international de la santé, et non à la santé, on retrouve la même distinction qu’en droit interne entre  « droit » à la santé, exprimant une revendication individuelle qui doit être conciliée avec des exigences collectives, ici celle des Etats formant la communauté internationale. De sorte que la matière emprunte à plusieurs branches du droit international (environnement développement, …) nécessitant l’étude du droit international de la santé afin d’en découvrir les contours (Chapitre I) avant d’en aborder les sources (Chapitre 2). A côté de ces aspects participant d’un cours magistral, la fin du cours s’apparente davantage à des travaux dirigés portant sur un thème d’actualité de la matière. Celui de l’année universitaire 2020-2021 paraît s’imposer avec une rare évidence.

Didier Blanc
Professeur de droit public